Une seule règle... Survivez...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Lisons paisiblement...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptyVen 9 Mar à 21:35

Dans un coin du foyer assez abrité de la lumière du soleil, auxquels les pauvres yeux (de démon) de Masa étaient un rien trop sensibles, se tenait ce dernier. Il semblait vouloir enflammer le livre par la pensée, à voir ses sourcils fronces et ses petits yeux qui donnaient envie de passer son chemin au plus vite. Pour compléter le tableau, il se tenait en avant sur sa chaise pour lire, ce qui donnait au passant occasionnel une vue en plongée de son visage terrifiant.
A vrai dire, Masa n'était certes pas en colère contre le livre qu'il lisait, au contraire, il était intensément absorbé dans l'histoire que racontait le roman, qu'il lui fallait lire pour le cours de littérature. Malheureusement, peu de personnes auraient pu deviner que son expression de déplaisir et de colère mêlés était en fait une simple passion pour le sujet du livre.

Quoi qu'il en fût, Masa se tenait là, à lire paisiblement dans la pénombre du foyer où il se trouvait. Cette école avait des installations que son ancien lycée ne possédait pas, et ce foyer était l'une des plus agréables d'entre elles.

Sa passionnante lecture fut interrompue par un rayon de lumière qui vint frapper le livre et gêner sa vision, rapetissant encore ses yeux pour lui donner un air plus démoniaque encore (si tant était que ce fut possible). Comme cette lumière devait venir de la porte, qui était en face de lui bien qu'au bout de la salle, il leva la tête pour voir qui venait d'entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptyVen 9 Mar à 21:46

Keiko venait de prendre avait une petite faim, certes, à force de distribuer un peu partout ses repas elle n'avait plus rien à manger et comme le foyer comporter un distributeur elle avait eu l'idée brillante de s'y rendre gaiement pour y prendre donc un petit goûter.

Elle ouvrit donc la porte, laissant donc entrer la douce lumière dans la pièce. Elle remarqua ainsi le regard plus que démoniaque de Masa... Il semblait la regarder méchamment, ou bien elle se faisait des idées...

* Non Keiko, tout le monde est gentil... Il est gentil... Gauche, gauche... *

Elle se déplaça tel un crabe vers la gauche ne quittant pas Masa des yeux... On ne savait jamais mais elle n'osa même pas lui tourner le dos de peur que celui-ci lui bondisse dessus à la première occasion! Elle avait entendu tellement de choses à son sujet!

Il paraissait qu'il avait déjà agressé le professeur et s'il était en train de la regardé parce qu'il souhaité la frapper? Peut-être voulait-il lui voler les quelques pièces qu'elle tenait dans sa main?

Elle serra fortement sa main et voulu sortir finalement de la pièce, tant pis pour sa petite faim... Elle reviendrait lorsque ce serait moins dangereux... Si ça tombait il allait attaquer!!

C'est alors qu'elle trébucha faisant ainsi tomber ses pièces.

* Et zut! *

Elle se releva doucement et ramassa trois de ses quatre pièces, la quatrième était très proche de Masa...


* C'est bien ma veine... *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptyVen 9 Mar à 21:57

Pour ne rien arranger, Masa n'avait cessé de regarder la jeune fille se déplacer, car la manière dont elle avançait était extrêmement comique, et il avait bien du mal à se retenir de rire, ce qui aurait été fort impoli, et il ne voulait pas que les élèves de la classe pensent qu'il était quelqu'un de malpoli. Il avait entendu parler des voyous, et ne voulait pas être associé à ces personnes qui faisaient peur !

Oh, mais voila qu'elle venait de renverser sa monnaie, et une des pièces était tout près de lui ! Il fallait la lui rendre, car ce n'était pas gentil de laisser les gens se débrouiller quand il leur arrivait des malheurs... Il ferma son livre et se baissa pour ramasser la pièce.
Cela fait, il se releva afin de la lui tendre. D'un seul mouvement si rapide qu'il était difficile à discerner, sa main se retrouva devant le visage de Keiko, le poing fermé. En vérité, Masa voulait juste lui rendre sa pièce, et la position de sa main était telle que la pièce tombe dans la paume de la demoiselle s'il desserrait le poing.
Seulement, Masa était inquiet. Et son expression quand il était inquiet était encore plus sombre que celle qu'il avait lorsqu'il lisait : on eut dit qu'il était à bout de nerfs, sur le point d'exploser et -qui sait- de tuer quelqu'un ?

"Il faut faire plus attention..." dit il de sa voix basse qui complétait bien le tableau de son visage tendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptyVen 9 Mar à 22:09

Tout c'était déroulé aux yeux de Keiko en une fraction de secondes: asa s'était levée et il l'a menacé de son poing en tenant sa pièce et la regardait avec ses yeux menaçant de plus il... Il... Il était si près. Dans ce genre de cas elle ne pouvait répondre qu'une chose oui... Une seule chose réussit à sortir de sa gorge, ce fut clair précis et très aigu, bien plus aigu que les chanteuse d'opéra je crois même que toute l'école fut au courant au moment même:

"HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Keiko joignit ses deux mains contre son visage, esquivant par la gauche Masa et essaya de s'enfuir par la porte qu'elle manqua car elle trébucha sur le sol. Elle poussa alors un autre cri qui se fut cette fois plus discret:

" Aiyeuuuuuu... "

Elle se releva en vitesse, fuyant celui qui visiblement voulait la tuer, elle avait peur, il voulait certainement la tuer ou la voler elle commença alors à dire d'une voix implorante:

" Pitié garde ma pièce je te la donne... Laisse moi je... Je te ferai des crêpes de temps en temps laisse moi... "

Elle lui tourna le dos, tapant contre le mur pour essayer d'alerter quelqu'un qui serait peut-être dans les parages? Elle avait vraiment peur... Et puis c'est vrai quoi! Regardez-moi ces yeux, quelle idée d'en avoir des aussi petits! Il aurait franchement pu les changer!

Elle le regarda avec une moue implorante:

" Laisse moi... "

Elle repéra alors un abri en hauteur! Elle monta alors sur la commode mais, avec son aptitude naturelle, trébucha et tomba en arrière dans un fracas dus aux livres qu'elle entraina avec elle...

" Wouayeee... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptySam 10 Mar à 0:19

Masa ne comprenait rien à ce que racontait Keiko. En effet, il comptait bien lui rendre sa pièce, et elle semblait vouloir qu'il la garde et elle lui ferait des crêpes. Ce n'était pas très juste, à moins que les crêpes qu'elle préparait soient si immondes qu'elle doive payer les gens pour qu'ils les mangent. Non, c'était bien trop farfelu ! Et puis cette pièce ne lui appartenait pas, aussi le jeune homme comptait bien la rendre à sa propriétaire : Il n'était pas un voleur, et qui plus était, elle en aurait peut être besoin.

En tout cas, il commençait à se demander si la demoiselle n'était pas un brin dérangée : en effet, elle marcha encore de côté en se cachant le visage, se cogna contre la porte, se releva, grimpa sur une étagère (se prenait-elle pour un singe des montagnes ?) et retomba lourdement. Hmm....
Elle semblait s'être fait mal, et de plus elle n'avait toujours pas récupéré sa pièce. Aussi Masa avança d'un pas rapide vers elle afin de l'aider à se relever. Nul besoin que je décrive son visage inquiet, car je l'ai fait dans mon précédent post. Il suffit de dire qu'il méritait toujours fort bien son surnom de démon.

Il s'approcha de Keiko et tendit de nouveau la main, mais cette fois prit également le poignet de la jeune fille dans son autre main, de manière qu'il puisse y mettre la pièce de monnaie. Ensuite, il l'aiderait à se relever.

"J'ai quelque chose pour toi' fit-il de sa voix qui hélas était sinistre, bien qu'il ne s'en rende absolument pas compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptySam 10 Mar à 0:33

Keiko, qui était donc sur le sol sentit Masa lui saisir le poignet... Elle le regarda d'un air affolé. Elle avala sa salive et tira vivement son poignet en vain... Ce n'était pas avec sa force de mouche qu'elle aurait réussi à récupérer celui-ci. Aussi, étant donné que Masa lui avait effectivement tendu la main elle se mit à pleurer comme une pauvre gamine sur le point de se faire passer à tabac.

Elle prit la main de Masa et dit d'une voix cassée:


" Et... C'est quoi? Tu... Vas me frapper? Crying or Very sad "


Elle tremblait comme une feuille et ne tendait pas sa main, ne comprenant évidemment pas qu'il pouvait lui rendre tout simplement sa pièce. Elle le regarda, lui et son air très sinistre... Elle essaya de lui parler histoire de le convaincre de ne pas la taper trop fort:


" Mes parents m'ont toujours dit que tout le monde était gentil et tout le monde était beau... "

Quelques autres larmes coulèrent sur son visage et elle ajouta:

" Vous allez pas me frapper hein? Vous voulez quoi? "

* Au secours... HELP! Crying or Very sad KYO!! Sayusei!! Toshio... *

Elle regarda son poignet et ajouta:


" On m'a toujours appri que la violence n'entrainait que la violence... "

* Il va peut-être m'égorger... *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptySam 10 Mar à 1:06

Mmmh.... La petite Keiko semblait émettre des sons. Des paroles, même. Masa avait bien du mal à les entendre car il était stressé par ces évènements qui venaient d'interrompre sa paisible lecture de l'après midi, et il ne suivait donc pas toutes les paroles de la demoiselle.

Frapper ? Elle parlait certainement de la monnaie, qui était frappée par le gouvernement du Japon. Elle devait vouloir qu'il la lui rende, et elle était dans tout ses états car il ne l'avait pas fait plus tôt. Il était réellement inexcusable ! Masa s'en voulut beaucoup d'être aussi impoli avec une demoiselle qui avait l'air de ne pas être, qui plus était, dans son assiette.
En tout cas, les parents de la jeune fille avaient l'air de lui avoir donné une excellente éducation. Lui-même pensait que le monde était beau... (évidemment, l'autre côté du miroir... enfin bref.) Et en effet, la violence n'entraiait que la violence. Cela dit, il n'avait rien à répondre à de si sages paroles.

Masa se contenta donc de déposer la pièce dans la main de la jeune fille, et se pencha vers elle pour clairement se faire entendre, car il pensait que comme elle n'était pas très en forme, elle ne comprendrait peut être pas bien tout sinon, et la remercia de cette leçon en ces termes :

"Je m'en souviendrai..."

Evidemment, dit avec un visage de démon, on pensait qu'il remettrait à plus tard ses sinsitres plans car il ne voulait pas les perpétrer sur le moment vu l'alarme sonore qu'avait émise la jeune fille un peu plus tôt. Bien qu'en réalité il ne s'agisse que de remerciement sincère.

Le visage de Masa était plus détendu, ce qui était moins terrifiant mais presque plus inquiétant, car on se demandait quel plan était ourdi par ce terrible cerveau... (réponse : continuer de lire)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptySam 17 Mar à 3:32

Pendant tout ce temps, un troisième élément était apparut dans le décor. Toutefois, aussi muet et inaperçu qu’il était, personne n’avait semblé remarquer sa présence. Et pourtant…

Il avait été la petite ombre sur le mur au moment où Keiko était entrée dans la pièce. Il avait été sans doute le courant d’air faisant voler les cheveux de la jeune fille lorsqu’il s’était vivement reculé, repoussé par le hurlement strident de la demoiselle. Il avait été également le pied qui traînait par là, inconscient, et qui avait déséquilibré la malheureuse Keiko dans sa tentative de faire demi-tour. Il avait songé à tendre les bras pour la rattraper au moment précis où elle touchait le sol. Toujours aussi réactif.

La porte étant restée ouverte, c’était sans doute celle-ci qui l’avait caché des yeux de Masa, l’abominable homme des neigesyakusa armé jusqu’aux dents. D’ailleurs celui-ci avait baissé les yeux au moment où Toshio se décidait enfin à marcher d’un pas tranquille vers le distributeur, laissant Keiko par terre, après tout elle savait tomber, elle devait sans doute savoir se relever… non ?

Il se posta face au grand frigo qui ronronne et qui crachouille des choses à manger et à boire lorsqu’on lui donne une pièce (plus communément appelé distributeur mais c’était pour éviter les répétitions) Qu’allait-il prendre ?

Une barre chocolatée ?

Non, trop lourd, trop sucré.

Des céréales ?

Il n’aime pas.

Tien, s’il prennait un Kinder Bueno ?Il opta donc pour un truc à boire. Ouais, une boisson d’homme, un truc pour les mecs, les vrais, du glouglou à virile !!





Une briquette de jus d’abricot !

Pendant que les deux autres papotaient, ou plutôt pendant que Masa menaçait de mort la pauvre Keiko, il planta la petite paille rose dans la briquette et observa les deux élèves en sirotant son jus.

Keiko semblait dans l’embarras. Il devait faire quoi… ? L’aider ? Pfff… la flemme… Il interviendrait, mais pas maintenant. Pour le moment, il buvait.


SCRRRRRLLLLCCCRRRRR

Ouais, en gros c’est le bruit que fait la paille quand on aspire mais qu’il n’y a presque plus de jus dans la briquette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptySam 17 Mar à 11:46

Masa semblait reculer mais être toujours aussi menaçant à moins que celui-ci avait un plan derrière la tête. Son air machiavélique ne rassurait vraiment pas la jeune fille. Keiko regarda cependant la pièce qui était déposée pour le moment dans sa main avec une certaine angoisse. Il le lui avait rendu, c'était très... Gentil de sa part mais les menaces étaient toujours là.

Avait-il l'intention de...


Citation :
SCRRRRRLLLLCCCRRRRR

Ce bruit ramena Keiko à la surface et lui amena l'idée que, peut-être, elle n'était pas seule avec Masa! Oui, il y avait peut-être quelqu'un mais ayant Masa juste devant elle et étant assez petite elle ne put voir pour le moment Toshio aussi dit-elle d'une petite voix:


" C'était quoi ce bruit? "

Elle regarda Masa et, supposant qu'ils n'étaient toujours que deux dans la pièce ajouta:

" Tu as... Des problèmes de digestion? "

Elle essayait de ne pas avoir peur de la tête plus qu'effrayante de Masa et failli y arriver lorsqu'elle glissa légèrement et recula brusquement pour dire d'une voix pressante:

" Ne bouge pas de là d'accord?! Je... Je vais chercher à manger au distributeur et je... "

C'est alors que ses petits yeux aperçurent le miracle de la journée: Toshio... Elle lui fonça dessus, enfin plus précisément elle se rua sur lui et se cacha derrière lui. Oui, il fallait dire que c'était plutôt rassurant d'avoir enfin une personne à ses côtés lorsque l'on est menacé et Keiko pensait bien qu'elle allait mourir d'un arrêt cardiaque si cela continuait...

Elle regarda Toshio avec un air terrifié et lui demanda:

" Tu peux le surveiller pendant que je prend quelque chose au distributeur s'il te plait...? "

Elle s'approcha de lui pour lui murmurer:

" Il me fait peur! "

Et encore, la crainte était un mot faible pour mesurer ce qu'elle ressentait. Elle qui aimait vraiment les personnes... Même elle avait du mal à s'adapter à Masa elle ne se sentait pas rassurée mais comment l'être avec cette personne là en même temps?

Elle regarda donc une nouvelle fois Masa avec méfiance histoire de voir si celui-ci avait bougé depuis la dernière fois... Oui, elle lui avait demandé de ne pas bougé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... EmptyLun 26 Mar à 23:22

Pendant le petit manège de la demoiselle devant le distributeur, Masa était resté planté la comme une borne. Cependant, ses yeux perçants avaient dès qu'il était arrivé dans la pièce repéré le personnage qui avait, par son bruit de paille-dans-une-briquette-vide (comment vous auriez décrit ca, vous, hein ?!) provoqué une remarque de la jeune fille sur d'éventuels problèmes intestinaux de Masa.

Celui-ci n'avait rien répondu et avait gardé une expression neutre -enfin, qui aurait été neutre s'il n'était pas... lui, et qui se traduisait par un visage de démon impassible, qu'on aurait dit certain de sa victoire sur ces minables mortels.
En tout cas, la petite Keiko se recula brusquement pour faire face au distributeur. Peut être, maintenant qu'elle avait récupéré sa monnaie, voulait-elle s'acheter enfin quelque chose. Quoi qu'il en fut, Masa était soulagé pour elle, car si elle s'était relevée aussi vite, elle ne devait pas être blessée.
En revanche, il s'en voulait de n'avoir pu empêcher sa chute un peu auparavant. Il était du devoir des garçons de protéger les filles, qui étaient plus fragiles qu'eux. Bien sûr, cela ne prenait pas en compte les racailles féminines, qui étaient paraissait-il presque aussi terrifiantes que leurs homologues masculins. Masa ne voulait pas rencontrer de telle personne, mais Keiko n'avait pas l'air méchant : elle n'était certainement pas quelqu'un de mauvais, surtout après le discours qu'elle lui avait tenu.

Puisqu'elle semblait vouloir vaquer à ses occupations, Masa pensa qu'il n'avait plus qu'a reprendre sa passionnante lecture...Ou en était-il, déja ? Ah oui... Il s'en souvenait maintenant. Le livre était posé sur son siège, dans le coin ombragé de la pièce, au dela du distributeur. Regardant fixement le livre (ce qui aurait pu, vu la direction, etre interprété comme regardant fixement les deux personnages qui se tenaient devant) il commenca a marcher vers celui-ci pour le récupérer, de son pas rapide habituel.

L'après midi avait été riche en surprises, et Masa en avait eu assez pour la journée. Il n'aspirait qu'a finir tranquillement son livre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lisons paisiblement... Empty
MessageSujet: Re: Lisons paisiblement...   Lisons paisiblement... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lisons paisiblement...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battle Royale :: † Le Lycée de Togasai † :: Le Foyer-
Sauter vers: